Achat, vente, location de vignes, vignobles, propriétés et domaines viticoles
 
L'actualité du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Le prix des vignes déprime à Bordeaux, déchante dans le Rhône, dégrise à Cognac, défie en Bourgogne?
  • Un sondage pour chiffrer l'arrachage des vignes à 2 500 et 4 000 ?/ha
  • Nouveau cru classé de Sauternes pour la famille Planty
  • La SAFER répondra devant la justice de la vente du grand cru classé à 72 millions ?
  • Cave coopérative propose fermage gratuit de 15 hectares de vignes
  • Changement de fermier pour ce grand cru classé de Barsac
  • Pas de "grand soir du foncier" agricole, mais de "nouveaux outils de portage"
  • Deux désistements pour le futur classement des crus bourgeois du Médoc
  • Les vins AOC mobilisés pour réviser la fiscalité des cessions de vignoble en 2024
  • Un fonds d?investissement lyonnais s?implante dans le vignoble de Bourgogne

Mercredi 08 mars 2023

Les tonnelleries ouvrent leurs portes à leurs futurs talents


De Bordeaux à la Bourgogne, ce mercredi 29 mars, des dizaines de tonneliers vont recevoir des demandeurs d?emploi, des personnes en reconversion, et des jeunes qui s?interrogent sur leur orientation.

Les tonnelleries ouvrent leurs portes à leurs futurs talents

« Toucher du bois, c’est la bonne voie ». Ce slogan percutant doit rester dans l’esprit du public convié à la journée portes ouvertes des tonneliers.

« Principalement réparties pour l’essentiel dans les régions de la Bourgogne, les Charentes et le Sud-Ouest, les entreprises de tonnellerie sont en perpétuelle recherche de nouveaux talents. Elles recrutent et forment » fait savoir la Fédération des tonneliers de France par voie de communiqué.

En invitant ses adhérents à ouvrir leurs portes au public mercredi 29 mars, la FTP espère susciter des vocations et s’assurer la main d’?uvre qualifiée dont elle aura besoin demain.

Cette journée s’adresse aux demandeurs d’emploi et personnes en reconversion, ainsi qu’à tous les jeunes qui s’interrogent sur leur orientation, « qu’ils soient déjà amoureux du bois et du vin, ou qu’ils aspirent à le devenir »34 tonnelleries participent à l’opération. 

La Fédération en profite pour communiquer sur l’évolution du CAP (certificat d’aptitude professionnelle) de Tonnellerie, préparé par trois écoles à Bordeaux, Beaune, et Cognac, dans le cadre d’une formation en alternance.

Le CAP Tonnellerie évolue

« Le programme du CAP n’a pas changé depuis 30 ans alors que la profession a évolué » expliquait récemment le président de la Fédération Jean-Luc Sylvain à Vitisphere.

En plus du travail manuel du chêne, c?ur du métier, les cinquante élèves qui feront leur rentrée en 2023 seront formés aux démarches qualité, à la mécanique, ou à la modélisation en 3D. L’accent sera également mis sur le service après-vente. « Les vignerons n’utilisent presque plus que du bois neuf et font beaucoup moins réparer leurs fûts mais il y a une vraie demande pour des fûts âgés dans l’univers des spiritueux » poursuivait Jean-Luc Sylvain.

La Fédération a également insisté auprès du ministère de l’Education Nationale pour intégrer à la formation un volet sur la participation à la vie de l’entreprise, de sorte à ce que les jeunes aient de bonnes aptitudes professionnelles et les meilleurs rapports possibles avec leurs collègues ou avec les fournisseurs. La rédaction du nouveau programme est en cours de finalisation.