Achat, vente, location de vignes, vignobles, proprits et domaines viticoles
 
L'actualit du foncier viticole
A lire aussi sur intervignes.com
  • Le prix des vignes dprime  Bordeaux, dchante dans le Rhne, dgrise  Cognac, dfie en Bourgogne?
  • Un sondage pour chiffrer l'arrachage des vignes  2 500 et 4 000 ?/ha
  • Nouveau cru class de Sauternes pour la famille Planty
  • La SAFER rpondra devant la justice de la vente du grand cru class  72 millions ?
  • Cave cooprative propose fermage gratuit de 15 hectares de vignes
  • Changement de fermier pour ce grand cru class de Barsac
  • Pas de "grand soir du foncier" agricole, mais de "nouveaux outils de portage"
  • Deux dsistements pour le futur classement des crus bourgeois du Mdoc
  • Les vins AOC mobiliss pour rviser la fiscalit des cessions de vignoble en 2024
  • Un fonds d?investissement lyonnais s?implante dans le vignoble de Bourgogne

Mercredi 22 mai 2024

Le prix des vignes dprime Bordeaux, dchante dans le Rhne, dgrise Cognac, dfie en Bourgogne?


De la dconsommation la dvalorisation des vignes : deux salles, deux ambiances pour les ventes viticoles en France, selon que l?appellation ait la cte ou non des marchs d?aprs les dernires donnes de la SAFER.

Le prix des vignes déprime à Bordeaux, déchante dans le Rhône, dégrise à Cognac, défie en Bourgogne…

En 2023, la Fdration Nationale des Socits d'Amnagement Foncier et d'Etablissement Rural (FNSAFER) a recens 8 770 transactions de vignobles pour une surface de 16 000 hectares et un chiffre d’affaires de 1,2 milliard €. Soit une chute de 8 % du nombre transaction par rapport 2022, une baisse de 13 % des surfaces en un an, mais une croissance de 16 % de la valeur. Ces dynamiques s’expliquent par un march du foncier viticole plusieurs vitesses (voir infographies ci-dessous). Derrire la progression moyenne de 1,5 % du prix des vignes AOP en 2023*, pour s’lever 153 500 euros/ha, se cachent des bonds (+19 % en Saumur, + 17 % en appellations Saint-Joseph, Ctes du Jura ou L’toile…) et des chutes (comme les Ctes du Rhne dans le Gard ou la Drme). Globalement, le moteur semble gripp pour de nombreuses AOP de Bordeaux et de la valle du Rhne o la crise des vins rouges pse de plus en plus.

Les vignes de Bordeaux gnrique rouge sont passes en dessous des 10 000 €/ha

« Il y a diffrentes dynamiques, assez simples retenir : toute la moiti nord de la France o le prix progresse l’chelle des bassins et un grand quart Sud-Ouest et Languedoc-Roussillon o les prix diminuent l’chelle des bassins » note en confrence de presse ce 22 mai Loc Jgouzo, adjoint au directeur du service tudes de la FNSAFER, qui prcise que « la crise du vin rouge s’intensifie en Gironde. Les vignes de Bordeaux gnrique rouge sont passes en dessous de la barre des 10 000 €/ha. C’est un prix qui a diminu de 45 % en 5 ans. On voit une diffrenciation avec le Bordeaux gnrique blanc qui progresse. »

Dans le dtail, « la crise viticole touchait jusqu’alors principalement les Bordeaux et les Ctes de Bordeaux, elle concerne dsormais les vignes du Mdoc (-29 % en Mdoc et -17 % en Haut-Mdoc), les satellites de Saint-milion (- 6 %) et mme le Pessac-Lognan commence tre impact (- 10 %) » analyse le rapport de la SAFER, pointant que les prestigieuses appellations communales (Pauillac, Pomerol, Saint-Julien, Margaux) sont « stables, ne contrebalanant pas cette baisse ». Dans le cercle franais ferm des appellations prestigieuses, « seules les appellations cte d’oriennes poursuivent leur ascension » (+ 13 % sur les premiers crus blancs).

Disparits

Trs sensible aux tendances de march, le foncier viticole reste valoris mais devient frileux en Champagne (avec une baisse des cessions dans la Marne, en cho au repli des ventes de vins effervescents champenois) et tousse Cognac (prix en chute de 6 %, la prcdente baisse datant de 2001 : -1,1 %, en rponse aux chutes des commercialisations aux tats-Unis et en Chine). Le march des vignes est galement dpendant de l’adaptation au changement climatique. En tmoigne la tendance « en Alsace-Est : la hausse de 4,1 % masque des disparits aussi bien entre les deux dpartements, qu’entre les parcelles, les plus recherches tant celles classes en grand cru, plantes en pinot noir, ou rsistantes la scheresse » note la SAFER.

 

* : Le prix des vignes AOP hors Champagne s’lve 82 200 €/ha, celui des vignes eaux-de-vie 56 600 €/ha et des vignes hors AOP 15 000 €/ha.